Aller au contenu principal du site
04 88 92 73 56

Comment créer de l’intimité chez soi

Conseils

Au sein d’une famille ou d’un groupe qui partage le même logement, chacun doit pouvoir bénéficier de son espace privé, un jardin secret à l’abri des regards et des oreilles dans autres habitants du logement. L’intimité dans l’habitat est donc un élément essentiel à prendre en considération dans la conception du plan d’habitation ou d’aménagement des pièces de vie.

 

Définir les zones d’intimité

Lors de la conception de votre maison individuelle, la notion d’intimité commence par la distinction des pièces de jour et des pièces de nuit, autrement dit les pièces de vie communes des pièces personnelles propres à chaque habitant de la maison.

Définir l’intimité, c’est aussi avoir créer la bonne limite entre l’espace public extérieur (rue, voisinage) et l’espace privé. Il faudra ensuite définir les limites des « espaces intimes » au sein même de l’espace privé.

 

Délimitation de l’espace privé

Il existe de nombreuses techniques et astuces pour délimiter et matérialiser l’espace privé :

  • Le seuil, transition entre l’extérieur et la zone privée, peut par exemple être légèrement surélevé par rapport au niveau du terrain. La porte d’entrée placée en retrait contribuera à cette transition entre en marquant le passage vers la zone de confort que représente le territoire privé.
  • Le hall d’entrée est aussi une transition, intérieure cette fois, vers l’espace privé, en préservant notamment l’espace de vie du regard des visiteurs.
  • La circulation au sein de l’habitat, qui s’effectue par un couloir, un escalier, une zone palière, permet de séparer les zones de jour des zones de nuit. La transition d’un espace à l’autre sera favorisée par des jeux de lumière et de perspective tout en harmonie.
  • Les portes et rangements dissimulés derrière de grandes surfaces ajoute à la notion de d’intimité, en isolant naturellement derrière une sphère protectrice.
  • Les séparations intérieures dans un même volume permettent de délimiter les différentes zones d’un même espace sans couper la pièce. L’agencement de mobilier et de panneaux verticaux permettent de créer ces séparations de manière esthétique et intimiste.

 

L’intériorité de l’habitat

La sphère privée et la notion d’intimité peuvent être renforcées par une modulation de l’agencement et de l’apport de lumière naturelle. Un petit espace créé dans un grand volume, comme un patio au cœur de l’habitat, par exemple, pousse le sentiment d’intériorité au maximum et ajoute au sentiment d’intimité.

Les faux plafonds, cloisons ouvertes les encadrements permettent de différencier des espaces au sein d’un même volume et d’amplifier ainsi l’effet d’intériorité. On retrouvera cet effet d’intériorisation d’espace avec les demi-niveaux, qui permettent de distinguer deux espaces sans les cloisonner.

Côté déco, les jeux de lumière naturelle et d’éclairage artificiel, associés aux couleurs des pièces, vont contribuer à développer les ambiances intimistes propres à chacun.

L’intimité sera aussi favorisée par un contrôle de ce qui peut être vu, entendu, et même senti lorsque l’espace intime est personnalisé par un parfum, des harmonies de couleurs, une ambiance particulière propre à chaque espace individuel.